Analyses

L’ensemble des analyses en laboratoire réalisés dans le cadre d’études du patrimoine permettent, par exemples, la caractérisation de pierres par examen pétrographique et essais pétro-physiques, la détermination des composantes d’enduits, de mortiers ou de bétons. Ces investigations spécifiques sont également choisies et sélectionnées pour la recherche d’éléments pathogènes et délétères.

Aslé Conseil est partenaire depuis sa création du CTMNC et échange régulièrement sur ces sujets avec le LRMH et le CICRP.

En plus de ces appuis, Aslé Conseil fait appel à des laboratoires privés ou publics selon leurs spécialités et ce même au-delà de nos frontières : chimie du patrimoine, pathologies spécifiques à certains matériaux, altérations biologiques, etc.

2020 – Maçonnerie du collège Saint-Charles – Arles – ©Aslé Conseil

Etude des pierres

Pour ce qui est de ce sujet, Aslé Conseil travaille en exclusivité avec le département Roches Ornementales et de Construction du CTMNC et son laboratoire spécialisé. La reconnaissance pétrographique par voie microscopique est un des modes de caractérisation très fortement maîtrisé qui s’appuie de plus une forte expérience commune et sur une base de données étoffée. L’ensemble des essais physiques normalisés est également souvent utiles pour la reconnaissance des pierres et de justes préconisations d’emploi. Mesures de vitesse du son, de module d’élasticité, de résistances mécaniques, de porosité, de porométrie, de sensibilité au gel, etc. sont autant de prestations régulièrement réalisées pour mener à bien les études confiées à Aslé Conseil.

Etude des mortiers, enduits et bétons

Caractériser un mortier ou un enduit ancien peut souvent être un sujet pour connaître sa composition et éventuellement la reformuler. Pour ce faire, analyses par voies physico-chimiques, examens microstructuraux et essais physiques sont proposés. Il en est de même pour les bétons, de plus en plus concernés, par les démarches de restauration de notre patrimoine du XXème siècle. Mais une nouvelle fois, à chaque édifice et à chaque question, le programme d’analyses est établi au cas par cas. Une démarche qualitative est parfois suffisante.

Recherche de pathologies et d’éléments délétères

Connaître les pathologies peut nécessiter des analyses quand le diagnostic visuel est insuffisant. De ce fait pour tous types de matériaux, analyses minéralogiques, chimiques et microscopiques peuvent être nécessaires pour comprendre les altérations constatées : fissuration, gonflement, desquamation, poudroiement, efflorescences, etc. Ces analyses ont avant tout pour objectifs de mieux prescrire les protocoles et les méthodologies de conservation et de restauration.

Contrôle de l’efficacité et de l’innocuité d’un traitement

A la suite des études préalables, avant et durant les travaux et quelles que soient leurs natures (nettoyage, dessalement, consolidation, etc.), des contrôles analytiques peuvent également être proposés : essais qualitatifs sur site, analyses de sels résiduels, examens en laboratoire de zones traitées, etc.